vous recherchez une info balade, rencontre d'autres motard(e)s, juridique, administratives, vous mener des actions de solidarité, des infos motos 84
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La croisade d'un père à jamais meurtri par la route

Aller en bas 
AuteurMessage
la peste
motard CURIEUX
motard CURIEUX
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 48
Localisation : 13
Réputation : 0
Points : 4181
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: La croisade d'un père à jamais meurtri par la route   Mer 26 Nov 2008 - 18:41

La croisade d'un père à jamais meurtri par la route
ATTENTION

LE RASSEMBLEMENT SE FERA LE DIMANCHE 14 DECEMBRE 2008 A 10h DEVANT LES POMPIERS DE MIRAMAS




LA LISTE

-Oliveood et Papillon
-DCD et La Peste
-Eric MP
- gimamoto + justelle FP
-cyrpil83 SCR
-Dereck et Cécile
-Enzo
-Thomas SCR
-Angus750 + des potes SCR
-jean-patrick
-McFly SCR
-Flint SCR
-joebar13
-motard fou MP
-brigtus et son mari
-bruno m
-zezette

A CONFIRMER


-bianca (si selle marseillaise)
-corallium
-Leonardevinci MP
-Oliv
-redjoe
-olivierdu13
-céréal killer 83 SCR
-prophety MP






Sonfils mourut après un choc contre une borne incendie entreMiramas et Saint-Chamas

Il se bat pour que les arceaux soient remplacés par des barrières avec protection pour les motards.

Photo Valérie Farine

Il s'appelait Jimmy, il avait 27ans et était le papa d'un magnifique petit garçon de 18 mois. Quelques jours avant Noël, le 16 décembre 2007, Jimmy a fait une chute mortelle sur la départementale10, entre Miramas et Saint-Chamas. Jimmy a perdu le contrôle de sa moto et est venu percuter ces arceaux de fer qui protègent les bornes incendie sur les routes. "Il s'est pris l'arceau de plein fouet, dans les côtes, les pompiers n'ont rien pu faire", raconte son père, Christian Chiappini. Pour ce père, ce grand-père meurtri, l'accident n'aurait jamais dû arriver. "Jimmy, c'était un garçon qui ne buvait pas un gramme d'alcool, ne fumait pas une cigarette, il ne buvait même pas de café, raconte-t-il. Lorsqu'il prenait sa moto, il avait l'équipement réglementaire: le casque, le blouson, les gants… Jimmy ne jouait pas avec sa vie." Et si Christian Chiappini n'arrive pas à répondre à cette question: Pourquoi son fils, conducteur expérimenté, a-t-il perdu le contrôle de sa moto?, Jimmy était seul sur la route, il roulait à la vitesse réglementaire… pour lui, une chose est sûre: c'est cette "fichue borne incendie" qui lui a coûté la vie. "Son enfant est une pupille de la route", s'exclame le grand-père qui a longtemps étudié les accidents de la route pour avoir été le délégué local de la Prévention routière.

Pour Christian Chiappini, les mois qui ont suivi l'accident ont défilé comme dans un brouillard. Il a vendu sa boulangerie du boulevard Michelet qu'il tenait depuis 32ans et dans laquelle il travaillait auprès de son fils. "Sans mon petit, c'était plus possible", lâche-t-il sobrement. Depuis, il mène une croisade sans relâche contre les poteaux incendie.

Les maires alertés

Pompier volontaire au centre de secours de Salon pendant neuf ans, le boulanger sait parfaitement que ces installations sont indispensables à la protection des forêts mais pour lui, elles peuvent être remplacées par des "bouches incendies" installées au ras du sol. "Ou alors, il faudrait supprimer les arceaux et les remplacer par des barrières fixes avec protection pour les motards", ajoute Christian Chiappini. Pour l'heure, il tente de mobiliser les élus. Il s'est entretenu avec le maire de Salon, Michel Tonon, avec celui de Velaux, Jean-Pierre Maggi, qui est par ailleurs président du Service départemental d'incendie et de secours, avec le maire de Miramas (commune où est survenu l'accident), Frédéric Vigouroux… À chaque fois, Christian Chiappini dit avoir été écouté "mais c'est très difficile de mettre la machine en route, affirme-t-il.

Ce mois-ci, des bornes endommagées ont été remplacées par des dispositifs identiques. "C'est un scandale de voir ces poteaux réapparaître!", s'emporte-t-il. Il veut sensibiliser l'Union des maires de France, contacter le député Christian Kert, "et puis j'irai plus haut: taper à la porte du ministère des transports… Ce n'est plus pour mon fils que je me bats, c'est pour les autres."




voilà ça c'est l'article qui est paru hier
j'ai contacté le papa ce matin pour lui proposer mon aide,on doit se rencontrer après le 12 octobre car il doit s'absenter
j'ai dans l'idée de faire une petite manif pacifiste bien sure avec VOUS amis motards,je dois en discuter avec lui pour faire venir la presse avec qui il est en contacte

nous devons l'aider a faire bouger les choses,je connais de loin Jimmy et son papa pour avoir été cliente chez eux pendant quelques années
on est motards et on ne peu plus tolérer des trucs pareils.....


j'aurais besoin de vous serez vous présents??????????


Je vous tiendrez au courant pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.motards13.forumactif.com
la peste
motard CURIEUX
motard CURIEUX
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 48
Localisation : 13
Réputation : 0
Points : 4181
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La croisade d'un père à jamais meurtri par la route   Mer 26 Nov 2008 - 18:42

voilà c'est pour une bonne cause j'espère que vous serez présents et surtout nombreux a venir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.motards13.forumactif.com
 
La croisade d'un père à jamais meurtri par la route
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On ne devrait jamais quitter Montauban
» Week-end pépère à Besançon les 17 et 18 octobre 2009
» Le Père noêl, le petit chaperon rouge et deux loups
» Le Père Noël n'est peut-être pas une ordure...
» le Père 100 chez Col-du-Glandon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
motards solidarite 84 :: Nos loisirs :: Les évenements motos d'ailleurs-
Sauter vers: